« et reprendre la main sur ce terrain, abandonné au privé »

 

La crise du Coronavirus a mis en exergue un débat observé depuis quelques années, laissés en jachère.

Le revers de la médaille débouche sur une méconnaissance et un servage au modèle freemium qui nous conduit à offrir gratuitement le fruit de notre travail (production de contenus) et, à la vente de données personnelles.

Le contre-feu européen par l’entremise de la CNIL et plus récemment de la RGPD, ne nous protège pas du servage orchestré par les Géants du numérique américains et chinois.

Ces derniers savent jouer avec le temps et les recours.

« Si la Toile porte en elle les germes de cette aliénation, elle est aussi une matrice de solutions alternatives. »

Comment y remédier ? 

Olivier Itéanu et Anthony Poncier, contributeurs du livre « WEB 2.0 15 ans déjà et après ? 7 pistes pour réenchanter Internet ! » nous livrent leur avis sur l’enjeux d’une souveraineté européenne pour la gestion de notre identité numérique et de nos données personnelles dans une tribune publiée dans Le Monde.

 

 


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *