Numérique, entre soumission et souveraineté. (S01 E08)

La crise du Covid nous contraint à utiliser massivement les plateformes de communication et d’information les plus communément utilisées. Face à cette augmentation exponentielle de production de contenus, ni les internautes, ni les Etats, ni l’arsenal juridique national ou européen, sont parés pour lutter contre la captation, le stockage et l’exploitation de l’or du XXIème siècle : nos données.

Pendant que  les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft) et les BATXH (Baidu, Alibaba, Tencent et Xiaomi, Huawei) se livrent une guerre technologique sur le plan planétaire, la France et l’europe peinent à garantir la gouvernance des données et une indépendance techno-economique. 

Avons-nous encore le temps, le pouvoir et le savoir-faire pour mettre un frein aux pillages ? d’imposer des limites, des conditions… ?

Introduction

Lorsque l’on parle de Souveraineté en principe, nous désignons « la grande puissance de commander ». Absolue et perpétuelle.

L’exercice du pouvoir par le peuple, définit comme la souveraineté populaire par JJ Rousseau dans Du Contrat social, se manifeste par le pouvoir de voter par SU,  de s’exprimer, de contrôler ses mandataires… Nous parlerons aussi de souveraineté de La Loi, de souveraineté nationale…

La souveraineté est en principe liée à une nation Elle s’applique à un territoire donné à une population qu’il est ait rattachée.

Par extension la  souveraineté numérique « capacité de l’État à agir dans le cyberespace », à le réguler et à peser sur l’économie numérique »  Gérard Longuet en 2019.

Mais Michel Debré en parlait déjà en 1966.  assurer l’autonomie du pays dans les techniques de l’information.

Donc depuis 50 ans, nous parlons de souveraineté numérique dans un espace virtuel où les données se répandent mondialement; détenues par des GAFAM …. assisterions-nous à la dépossession de la souveraineté des Etats ?   Fadhila Brahimi

 

Au sommaire

  • Pourquoi la question de la souveraineté numérique est-elle si importante ?
  • Quelles sont les raisons de notre incapacité à (ré)agir ?
  • Reste-t-il des leviers non exploités qui nous permettraient de sortir par le haut ?

Rejoindre et Participer au Live sur notre chaîne Youtube « RéEnchanter Internet » à 12h précises

En présence des contributeurs du livre « WEB 2.0 15 ans déjà et après ? 7 pistes pour réenchanter Internet ! »

  • Jérôme Bondu,  fondateur et directeur du cabinet de conseil : Inter-Ligere.fr spécialisé en intelligence économique.  Responsable du Club IES. Conférencier IHEDN et expert APM
  • Fabrice Epelboin, Conférencier, startupper, enseignant à Sciences Po Paris, hacktiviste et spécialiste de la politique du numérique et de l’impact du numérique sur la politique et les mouvements sociaux.
  • Anthony Poncier, Docteur en histoire sociale et politique, expert en transformation digital, fondateur du Top 500 Bars

 


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *